• Vous êtes ici : Accueil > Glossaire

Glossaire

ANSES

Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a été créée le 1er juillet 2010 par la fusion de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET).

Anthropique

Qualificatif signifiant « Lié à l'activité humaine ».

ARS

L’ARS (Agence Régionale de Santé) rassemble au niveau régional les ressources de l’Etat et de l’Assurance maladie, pour renforcer l’efficacité collective et garantir l’avenir du service public de la santé. L’ARS regroupe en une seule entité plusieurs organismes chargés des politiques de santé dans les régions et les départements.

Assainissement autonome

Dispositif de traitement des eaux usées destiné à des particuliers. Un assainissement autonome se compose le plus souvent d'une fosse septique suivie d'un épandage souterrain par drain.

Conchyliculture

Culture des coquillages (huîtres, moules, palourdes, .).

Cyanobactéries

parmi les micro-algues, un seul genre est bactérien, avec des capacités importantes d’adaptation environnementale. Les cyanobactéries ou cyanophycées ou algues bleues , en raison de leurs pigments bleus-vert, présentent certaines espèces potentiellement toxiques en produisant sous certaines conditions des cyanotoxines à actions toxiques diverses sur la santé (hépatotoxine, neurotoxine, dermatotoxine…). Leur présence est synonyme de risque de toxicité, mais pas de toxicité systématique.

Cyanotoxines

Les toxines cyanobactériennes sont les poisons naturels qui sont emmagasinés dans les cellules de certaines espèces de cyanobactéries. Ces toxines peuvent être séparées en différentes catégories : certaines d’entre elles peuvent attaquer le foie (Hépatotoxines) ou le système nerveux (neurotoxines) alors que d’autres ne font qu’irriter la peau. Ces toxines sont normalement libérées dans l’eau lors de la rupture ou de la mort des cellules.

Directive européenne

Texte édicté à l'échelon européen et qui est intégré dans les lois et règlements de chaque pays membre.

Durée de vie d’une bactérie dans l’eau

90 % des bactéries rejetées en mer meurent entre 10 et 36 heures (elles parcourent 2 à 5 km à partir du point de rejet). En petite rivière, elles meurent entre 5 et 10 heures (soit 20 à 30 km parcourus).

Entérocoques intestinaux ou fécaux

Germes présents dans les intestins plutôt des animaux à sang chaud. Leur présence dans l'eau en nombre élevé est un indicateur d'une contamination de l'eau par des excréments ainsi que de la présence possible d'autres germes porteurs de maladies.

Entérocoques spp

Germes présents dans les intestins des animaux à sang chaud. Leur présence dans l'eau en nombre élevé est un indicateur d'une contamination de l'eau par des excréments ainsi que la présence possible d'autres germes porteurs de maladies. Les deux principales espèces sont Enterococcus faecalis et Enterococcus faecium.

Escherichia coli

Ces bactéries se retrouvent dans les matières fécales plutôt d'origine humaine et sont utilisées comme germes témoins de contamination fécale. La production quotidienne d’Escherichia coli est de :
- 2 milliards pour l’homme
- 6 milliards pour un porc
- 10 milliards pour un bovin

Hépatotoxines

Les Hépatotoxines sont les toxines qui s’attaquent au foie. On appelle la plupart des Hépatotoxines produites et libérées par les cyanobactéries microcystines, parce que la première Hépatotoxines a été isolée d’une cyanobactérie s’appelant Microcystis aeruginosa. Les microcystines sont les toxines cyanobactériennes que l’on retrouve le plus fréquemment dans l’eau.

Neurotoxines

Substances toxiques pour le système nerveux.
Certaines toxines d’algues, notamment des cyanobactéries, peuvent être neurotoxiques.

Phytoplancton

algues microscopiques, appelées encore micro-algues ou algues planctoniques, responsables de phénomènes de « fleurs d’eau » ou « bloom » et d’eaux colorées, de par leur prolifération associée à leur pigments (bleu-verts, rouges, brunes). Elles se développent surtout dans les plans d’eau douce, lorsque les conditions de développement sont regroupées (ensoleillement, stagnation, échauffement, nutriments : phosphore et azote. et phosphore).

Points de prélèvements

Lieu précisément identifié sur un site de baignade où sont réalisées des prises d’échantillons en vue de contrôles réguliers de la qualité de l'eau. Ces points de prélèvements doivent être représentatifs de la qualité de l'eau du site.

Pollution microbiologique

Pollution de l'eau par des micro-organismes, encore appelés germes.

Profils des eaux de baignade

Les profils correspondent à une identification et à une étude des sources de pollution pouvant affecter la qualité de l'eau. Ces études sont établies pour chaque eau de baignade afin d’évaluer leur vulnérabilité et les risques de pollutions potentiels.
Étudier la vulnérabilité des zones de baignades permet de renforcer les outils de prévention. L’objectif à long terme est de ne plus avoir de rejet polluant dans une zone de baignade.

Qualité des eaux de baignade

L’évaluation de la qualité des eaux se fait en fonction de données microbiologiques qui permettent de quantifier la concentration dans l’eau de certaines bactéries d’origine fécale.
Les seuils indiquant un risque de pollution sont définis par la règlementation européenne.